Recherche

Étudiante en césure entre le M1 et le M2, j'aspire à devenir chercheuse en sociologie. Mes centres d'intérêts me poussent vers les questions d'identité, de minorités et de sentiment d'appartenance dans les pays développés. Formée à l'ENS-Jourdan, j'ai une appétence particulière pour les méthodes ethnographiques, tout en aimant me plonger dans les archives ou manipuler les données. J'espère fermement voir cette section s'étoffer à l'avenir !

École bretonne, école politique ? (2015)

Décider de scolariser son enfant dans une école Diwan, où l'enseignement est dispensé uniquement en breton, mêle choix scolaires et choix militants. Peut-on être fidèle à ses convictions politiques d'adulte sans compromettre la réussite scolaire de ses enfants ? Lorsqu'on n'est pas soi-même militant, comment assumer que son choix éducatif soit perçu comme politique ? Cette enquête revient sur les stratégies mises en place par les parents et l'école afin de rendre acceptable l'association de l'enfance et de la politique.

Cette enquête s'inscrit dans une double tradition sociologique. Premièrement, elle a pour objectif de saisir le sentiment identitaire par des pratiques concrètes, où le passage des paroles aux actes est risqué. Deuxièmement, l'étude de ce cas limite met en lumière une dimension encore peu étudiée en sociologie de l'école : les choix scolaires des parents sont informés par leur histoire, leur identité vécue et leur identité rêvée, projetée, sur leurs enfants.

Directeur : Wilfried Lignier (CNRS) - Lecteur : Étienne Ollion (CNRS)

Vendre le « retour au pays » (2015)

L'atelier de recherche collective Générations d'Antillais en Région Parisienne (ENS-CMH) cherche à améliorer la connaissance de « la condition sociale » des Antillais de métropole. Ce groupe est longtemps resté invisible dans les recherches en sciences sociales en raison du statut juridique des habitants des Départements d’Outre-Mer.

Dans cette enquête, nous avons choisi d'appréhender les « générations » hors de la sphère familiale ou privée, par le travail. Comment les acteurs de ce commerce de niche, ethnique et à distance, mobilisent-ils leurs ressources et mettent-ils en scène leurs liens aux Antilles dans leurs pratiques professionnelles ?

Avec Jennifer Bidet (ENS)

Cartes sur table (2014)

La nuit et le jeu fascinent… Et c'est par le travail que nous avons choisi de l'aborder. Qui sont les employés de casino ? Cette étude ethnographique montre comment la prolétarisation de la clientèle des établissements de jeux et les mutations du modèle économique qui s'en suivent ont profondément transformé l'organisation du travail. Les hiérarchies traditionnelles entre métiers nobles des jeux de tables et employés des machines à sous se trouvent boulversées… non sans résistance.

Avec Jeanne Oui (ENS) - Lecteurs : Julien Bonhomme (ENS), Samuel Coavoux (ENS)

L'accès au(x) droit(s) (2013)

Cette enquête ethnographique en Seine-Saint-Denis dresse une cartographie des acteurs chargés de l'aide juridictionnelle et administrative. Elle souligne les mécompréhensions entre une administration et des usagers souvent en situation de précarité matérielle et affective.

Avec Quentin Dufour (Paris-Dauphine) - Lectrice : Sarah Abdelnour (Paris-Dauphine)

Les femmes sous Vichy (2012)

Pécheresses mais aussi rédemptrices : c'est des femmes qui devaient porter la Révolution nationale. Peut-être plus que n'importe quel régime avant lui, Vichy s'interroge sur la place et le rôle des femmes dans la société, l'économie, la politique. Définition du rôle politique des femmes, naissance de la politique familiale… le programme est nouveau par son ambition. Et pourtant, il puise dans un fond idéologique ancien et préfigure par certains aspects la politique à l'égard des femmes. L'histoire des femmes permet de réinterroger l'idée que Vichy aurait été une parenthèse.

Avec Quentin Francou, Noëlle Latil, Claire Milon - Professeur : Dominique Pascaud (Lycée du Parc)