Semaine 8

(26 octobre 2014)

Assez étrangement, il ne s’est presque rien passé cette semaine. J’ai un peu travaillé, j’ai eu un sentiment de légèreté, mais sans me sentir coupable. Ou plutôt : j’ai oublié de me sentir coupable. Oublié, comme si tout cela n’existait pas vraiment, qu’il n’y avait pas de lectures à faire, de choses à apprendre, de concours à passer. Je me suis sentie en vacances.

Pourtant, j’ai conscience aussi que ce n’est pas sérieux et que ça ne peut pas vraiment durer. Je suis revenue aux basiques, j’ai rangé (et parfois, j’ai l’impression qu’il n’y a rien d’autre à faire que ranger, faire de la place, remettre en place), j’ai réfléchi à ce qui n’allait pas. Je me suis dit que j’allais essayer des choses radicalement différentes - quoique peut-être, finalement, toujours similaires ?

Voilà tout ce qu’il y a à dire pour le moment, j’attendrai des faits et des conclusions pour le reste.

(Aussi, The Female Man de Joanna Russ a le pouvoir de changer ma vie).